IT | EN | ES | FR | PT

Appelés à la sainteté

Choisis par Dieu pour devenir saints


A quoi notre famille est-elle appelée ? Saint Paul - appelé par le Seigneur à un tournant radical de sa vie - (cf. Actes 9, 1-28) - pourrait répondre ainsi :


« Béni soit le Dieu […] qui nous a choisis avant la création du monde pour que nous soyons saints et sans défaut devant lui » (Éphésiens 1: 3-4).


Une famille naît de la décision d'un homme et d'une femme de commencer ensemble une expérience de vie commune, soutenus par la Grâce du Christ. Lorsque cela se produit, la vie conjugale, pleine de nouveautés et de nouveaux défis à relever, devient pour le couple, comme le dit le rite du Mariage, le nouveau chemin pour leur sanctification et, par conséquent, un parcours privilégié vers la sainteté.
De même, la vie familiale, qui est tissée de relations, parfois complexes et pas toujours faciles, devient un lieu particulièrement approprié et favorable pour contempler l'action de l'Esprit de Dieu qui peut convertir le coeur des hommes, changer leurs attitudes et rendre les membres de la famille capables d'aimer comme le Christ aime


La sainteté : un appel pour tous


« Car je suis l'Éternel, votre Dieu ; vous vous sanctifierez, et vous serez saints, car je suis saint » ( Lévitique 11,44).


Dans son exhortation apostolique Gaudete et Exsultate, la troisième de son pontificat, le pape François encourage chacun à répondre à son propre appel à la sainteté. Dieu n'appelle pas tout le monde de manière anonyme et générique, mais adresse un appel personnel à chacun.


Écoutons quelques réflexions dans lesquelles le Saint-Père exprime une invitation claire à ne pas avoir peur d'accepter l'appel personnel à la sainteté.


« J’aime voir la sainteté dans le […] peuple de Dieu : chez ces parents qui éduquent avec tant d’amour leurs enfants, chez ces hommes et ces femmes qui travaillent pour apporter le pain à la maison, chez les malades […]. C’est cela, souvent, la sainteté « de la porte d’à côté », de ceux qui vivent proches de nous et sont un reflet de la présence de Dieu, ou, pour employer une autre expression, « la classe moyenne de la sainteté » (Gaudete et Exsultate 7).


« tous ceux qui croient au Christ, quels que soient leur condition et leur état de vie, sont appelés par Dieu, chacun dans sa route, à une sainteté dont la perfection est celle même du Père » (Gaudete et Exsultate 10).


« Chacun dans sa route » […]. Ce qui importe, c’est que chaque croyant discerne son propre chemin et mette en lumière le meilleur de lui-même, ce que le Seigneur a déposé de vraiment personnel en lui (cf. 1 Co 12, 7) et qu’il ne s’épuise pas en cherchant à imiter quelque chose qui n’a pas été pensé pour lui » (Gaudete et Exsultate 11).


« Pour être saint, il n’est pas nécessaire d’être évêque, prêtre, religieuse ou religieux. Bien des fois, nous sommes tentés de penser que la sainteté n’est réservée qu’à ceux qui ont la possibilité de prendre de la distance par rapport aux occupations ordinaires, afin de consacrer beaucoup de temps à la prière. Il n’en est pas ainsi. Nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour et en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes, là où chacun se trouve. [….] Es-tu marié ? Sois saint en aimant et en prenant soin de ton époux ou de ton épouse, comme le Christ l’a fait avec l’Église. Es-tu un travailleur ? Sois saint en accomplissant honnêtement et avec compétence ton travail au service de tes frères. Es-tu père, mère, grand-père ou grand-mère ? Sois saint en enseignant avec patience aux enfants à suivre Jésus » (Gaudete et Exsultate 14).


« Cette sainteté à laquelle le Seigneur t’appelle grandira par de petits gestes »
(Gaudete et Exsultate 16).


« Puisses-tu reconnaître quelle est cette parole, ce message de Jésus que Dieu veut délivrer au monde par ta vie ! […] Le Seigneur l’accomplira même au milieu de tes erreurs et de tes mauvaises passes, pourvu que […] tu sois toujours ouvert à son action surnaturelle qui purifie et illumine » (Gaudete et Exsultate 24).


Dans un passé lointain, mais aussi dans l'histoire plus récente, nous rencontrons des enfants, des adolescents, des jeunes, des veufs et des couples mariés qui peuvent nous montrer un chemin de sainteté pour chaque âge et chaque état de vie : pensez, par exemple, à la petite Laura Vicuña, sainte à douze ans, au jeune Pier Giorgio Frassati ou aux saints parents de Thérèse de Lisieux.
Cette histoire des saints de la porte d'à côté nous appartient, elle est très proche de nous, nous sommes nous-mêmes.
Peut-être rencontrons-nous nous aussi certains d'entre eux ?


Il est conseillé de laisser du temps à chacun pour relire la catéchèse, en s'attardant sur ce qui résonne dans son coeur de manière particulière.


Idées de réflexion pour le couple/la famille


• Devenir saint, « à chacun son chemin » : c'est l'appel de Dieu à devenir le meilleur de soi-même. Quels sont les dons spéciaux que Dieu m'a donnés ?
• Dieu « nous conduit à devenir des saints » : quand me suis-je senti conduit sur ce chemin de sainteté ?
• Y a-t-il eu des événements, des rencontres, des opportunités qui m’ont rendu meilleur ou qui ont rendu meilleure notre famille ?


Idées de réflexion au sein de la communauté


• Chaque personne peut, par sa vie, communiquer au monde un message particulier que le Seigneur lui a confié
• Chaque personne pense à une personne qu'elle fréquente : quel message Dieu me donne-t-Il à travers cette personne ?
• Pensons à ces derniers jours : partageons avec simplicité quels sont les « messagers » du Seigneur que nous avons rencontrés.


Pour approfondir:


L'exhortation du Pape sur la sainteté publiée le 9 avril
https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2018-04/l-exhortation-du-pape-sur-la-saintete-publiee-le-9-avril.html