IT | EN | ES | FR | PT

News

News - « La beauté de la famille »

« La beauté de la famille »

21/06/2022

« La beauté de la famille »

Serena et Luigi, un couple avec trois enfants qui rêve de se marier. Roberto et Maria Anselma, qui ont perdu leur fille Chiara, pour laquelle la cause de béatification est en cours. Paul et Germaine, un couple marié qui a réussi à se pardonner. Peter et Erika, qui ont accueilli Iryna et Sofia, qui ont fui la guerre en Ukraine. Zakia, veuve de l'ambassadeur Luca Attanasio, assassiné en RD Congo. Et puis les artistes d'Il Volo, qui monteront sur scène accompagnés de parents, de frères et sœurs, et même d'un grand-père. Des histoires ordinaires et extraordinaires, celles qui seront racontées au Pape François lors du Festival des Familles qui donnera le coup d'envoi de la 10ème Rencontre Mondiale des Familles. Mercredi, à partir de 18h15, dans la salle Paul VI, il est en effet prévu que "La beauté de la famille" soit diffusée en direct sur Rai 1, présentée lors d'un point de presse ce matin (mardi 21 juin).

Le Festival veut « souligner la beauté de la proposition chrétienne de l'amour conjugal, de la famille », explique Monseigneur Walter Insero, directeur du Bureau des communications sociales du diocèse. Elle sera animée par Amadeus et son épouse Giovanna Civitillo. Ils seront accompagnés par les notes de la Form - Orchestra Filarmonica Marchigiana, et par les voix de Piero Barone, Ignazio Boschetto et Gianluca Ginoble, artistes de Il Volo. « Tous les artistes et animateurs participent gratuitement », souligne Monseigneur Insero, « ils ont adhéré à l'esprit de cette initiative, ils ne seront pas rémunérés pour cela, mais ils offrent leur talent et leur présence pour cette dixième rencontre mondiale des familles, organisée dans un style sobre. Il a en effet été décidé de profiter de cet événement international pour aider également les familles en difficulté. « Ce sont là quelques œuvres emblématiques de la Caritas du diocèse de Rome, à travers lesquelles sont aidés des mères, des pères, des grands-parents et des enfants », rappelle le prêtre. « La Maison de l'Immaculée Conception, qui accueille et s'occupe des mères célibataires ; le Consultatoire diocésain Al Quadraro, qui soutient les familles blessées en crise ; les Empori della Solidarietà, supermarchés gratuits pour les plus démunis ; et la Casa Wanda pour les malades d'Alzheimer et leurs proches. »

Familles dans le besoin à Rome et au-delà. Pendant le festival, il y aura en effet un lien avec certaines familles de Kiev et avec le père Pedro Zafra, d'origine espagnole mais résidant depuis des années dans la capitale ukrainienne, où il est toujours resté, même en ces derniers mois de conflit.

Francesco Beltrame Quattrocchi, petit-fils de Luigi et Maria, les époux bienheureux patrons de la 10e Rencontre mondiale des familles, prendra également la parole pendant le festival. Ils sont le premier couple marié béatifié par l'Église catholique, mais leur histoire est une véritable histoire de sainteté familiale : de leurs quatre enfants, trois ont choisi la vie consacrée et le quatrième, Enrichetta, a été déclaré vénérable par le pape François. C'est elle qui a adopté Francesco, aujourd'hui professeur à l'université de Gênes. Il sera accompagné de Gilberto Grossi, neurochirurgien, qui a eu une guérison miraculeuse grâce à l'intercession des bienheureux Luigi et Maria Beltrame Quattrocchi. D'une certaine manière, eux aussi seront présents dans la salle Paul VI : il y aura un reliquaire contenant leur bague de fiançailles, une image mariale très chère à Luigi, l'Évangile que les deux ont lu ensemble et des fragments d'os du bienheureux. Il restera dans la salle pendant les jours de la rencontre internationale, tout comme un autre reliquaire, contenant deux ossements du bienheureux, qui sera plutôt placé dans la basilique Saint-Pierre, juste à côté de l'autel.

« La famille est la représentation absolue du sacré », commente Gianluca Ginoble d'Il Volo. Ignazio Boschetto et Gianluca Ginoble lui font écho : « La famille est quelque chose de superlatif, qui touche les cordes les plus profondes de chacun de nous. Nous sommes honorés de pouvoir participer avec nos familles ».

La soirée du mercredi se terminera par l'hymne de la dixième rencontre mondiale des familles, "Nous croyons en l'amour", composé par Monseigneur Marco Frisina et interprété par le chœur du diocèse de Rome. « L'hymne, se souvient-il, est né il y a deux ans, car la pandémie a bloqué et brouillé le calendrier. Ce refrain a été délibérément choisi comme un slogan. Nous croyons en l'amour, nous croyons en la vie et nous voulons marcher avec Dieu. Dans les strophes, en plusieurs langues, il y a un peu de tous les grands thèmes qui seront abordés ces jours-ci ».