IT | EN | ES | FR | PT

News

News - Le Pape aux familles : "Vivons avec les yeux fixés au Ciel"

Le Pape aux familles : "Vivons avec les yeux fixés au Ciel"

23/06/2022

Le Pape aux familles :

"Nous devons vivre avec les yeux tournés vers le Ciel". C'est ainsi que le pape François a exhorté les milliers de familles réunies hier soir (mercredi 22 juin) dans la salle Paul VI pour le festival des familles "The beauty of family", qui a officiellement ouvert la 10e Rencontre mondiale des familles. "Quelle est la parole que le Seigneur veut dire avec notre vie aux personnes que nous rencontrons ? Quel pas supplémentaire demande-t-Il à notre famille aujourd'hui ?", la question posée aux personnes présentes. Et la réponse : "Mettez-vous à l'écoute. Laissez-vous transformer par lui, afin que vous puissiez vous aussi transformer le monde et le rendre "maison" pour ceux qui ont besoin d'être accueillis, pour ceux qui ont besoin de rencontrer le Christ et de se sentir aimés". Plus  encore : "Chacune de vos familles a une mission à remplir dans le monde, un témoignage à rendre".

Des témoignages comme ceux qui ont suivi avant que le Saint-Père ne prenne la parole. Introduits par les présentateurs Amadeus et Giovanna Civitillo, Serena et Luigi, parents de trois enfants, cohabitant depuis de nombreuses années et désireux de pouvoir se marier de manière chrétienne, ont raconté leur histoire. Puis Roberto et Maria Anselma Corbella, qui, les larmes aux yeux, ont évoqué leur fille Chiara, décédée il y a dix ans d'une tumeur, dont elle avait retardé le traitement parce qu'elle était enceinte de son fils Francesco. Aujourd'hui, Chiara est une servante de Dieu. Nous nous sommes retrouvés comme Marie au pied de la croix, racontent ses parents, nous avons accepté sans comprendre, mais la sérénité de Chiara a ouvert une fenêtre sur l'éternité et continue de l'éclairer aujourd'hui. Il nous a été difficile de l'accompagner jusqu'au seuil du Paradis et de la laisser partir, mais à partir de ce moment-là, une telle grâce a coulé qu'elle nous a donné un aperçu du plan de Dieu et nous a empêchés de tomber dans le désespoir".

Puis une chanson des trois ténors de Il Volo - qui avaient ouvert la soirée sur les notes de "Grande amore" et qui, comme tous les autres artistes présents, des animateurs au Form-Orchestra Filarmonica Marchigiana en passant par le chœur du diocèse dirigé par Monseigneur Marco Frisina, ont pris la parole - et ensuite l'espace pour le témoignage de Paul et Germaine Balenza, Congolais, mariés depuis vingt-sept ans, pendant lesquels ils ont affronté une période de séparation puis de réconciliation. Encore une fois, la famille de Pietro et Erika, six enfants et leurs bras encore ouverts pour accueillir dans leur maison aussi la mère Iryna avec sa Sofia, qui a fui l'Ukraine. La décision de partir n'a pas été facile à prendre, elle m'a causé tant de souffrance", dit Iryna, tandis que quelques drapeaux jaunes et bleus de son pays sont hissés dans l'assistance. D'une part, je voulais être dans un endroit sûr avec ma fille et pouvoir dormir sans la peur et le bruit que nous entendions à cause des affrontements, sans les sirènes... D'autre part, nous ne savions pas quelle situation nous trouverions en Italie. J'étais peu sûr de moi, triste et plein de doutes. Aujourd'hui, je remercie Dieu parce qu'il a envoyé sur notre chemin tant de bonnes personnes qui nous ont aidés et ont fait preuve d'un grand cœur en nous apportant aide et espoir".

La dernière à prendre la parole était Zakia Seddiki, veuve de l'ambassadeur Luca Attanasio, tué dans une tentative d'assassinat au Congo. Elle avait à ses côtés ses trois filles et sa mère, qui a toujours été proche d'elle dans ces mois difficiles. "C'est un honneur pour moi de partager et de raconter cette grande histoire d'amour en présence du pape François", a-t-elle commencé. "Nos trois filles, qui ne connaissaient pas la figure du pape, ont cru qu'il était médecin la première fois qu'elles l'ont rencontré, en le voyant habillé en blanc. Et ils n'avaient pas tort : parce que le Pape est un médecin qui s'occupe des âmes de tous les chrétiens, qui s'occupe toujours de ceux qui ont besoin de réconfort. Merci !"